DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Changement climatique : pollution atmosphérique et pression de l'Onu


monde

Changement climatique : pollution atmosphérique et pression de l'Onu

Un brouillard à couper au couteau a noyé Londres ce jeudi matin. Un brouillard produit par la pollution et des poussières de sable provenant du Sahara, d’après des scientifiques. Cette pollution de l’air s‘élevait à un niveau de dix sur une échelle de dix, selon le ministère britannique de l’Environnement.

À quelques centaines de kilomètres de là, à Bruxelles, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, pressait les dirigeants de l’Union européenne de s’entendre sur leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030. Et ce, avant le sommet des Nations unies sur le climat en septembre à New York.

“L’Union européenne peut faire avancer plus vite cette procédure relative au changement climatique”, a déclaré en substance Ban Ki-moon qui a insisté sur l’urgence de conclure un accord contraignant.

Le secrétaire général de l’ONU espère que les 28 arrêteront une position commune lors de leur sommet en juin.

L’Union européenne compte pour 11 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Elle s’est engagée à les réduire de 20 % pour 2020.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fusillade à Fort Hood : le tireur souffrait de dépression