DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : accident mortel d'une parachutiste allemande en Arizona


monde

Etats-Unis : accident mortel d'une parachutiste allemande en Arizona

Une parachutiste allemande de 46 ans, Diana Paris, s’est tuée jeudi alors qu’elle participait à une tentative d‘établir un record mondial de saut en chute libre par un groupe de 222 personnes.

L’accident, qui a eu lieu en Arizona, a été causé par le mauvais fonctionnement du matériel de la sportive. Son parachute principal s’est ouvert trop bas et a alors gêné l’ouverture complète de son parachute de secours.

Jocelyn Bernatchez , la porte-parole de l’organisateur de l’évènement SkyDive Arizona a déclaré que l’avion qui transportait le groupe fonctionnait correctement et les conditions météorologiques étaient bonnes au moment du saut.

L’équipe de parachutistes originaires de 28 pays était venue aux Etats-Unis pour tenter de battre le record du plus grand nombre de personnes constituant deux formations aériennes avant de déployer leur parachute. Le précédent record dans cette discipline, établi par un groupe de 110 personnes en Floride, date de 2013.

Les organisateurs ont déclaré que le problème de sécurité résidait avant tout dans la planification et dans l’exécution d’une manœuvre compliquée. Sa mise au point leur a demandé 18 longs mois de travail. Afin de pouvoir la réaliser, les parachutistes devaient atteindre environ 6 000 mètres d’altitude et une vitesse moyenne de chute d’environ 190 km/h.

Conformément au plan, les parachutistes ont été transportés dans les airs à bord de 10 avions et disposaient de 80 secondes pour constituer des formations ressemblant à un kaléidoscope avant d’ouvrir leur parachute.

Après la mort de leur coéquipière, le groupe a effectué en son honneur un saut spécial incluant une manœuvre appelée « la formation de l’homme disparu ».

L‘équipe a prévu de continuer à essayer d’accomplir son rêve tout au long de la journée de vendredi, avec 221 parachutistes au lieu de 222. « Notre chère amie ne peut pas et ne sera pas remplacée », a déclaré Gulcin Gilbert, le porte-parole du groupe. « Notre formation continuera à tenir une fente ouverte en l’honneur de la parachutiste », a-t-il ajouté.

Diana Paris était une parachutiste expérimentée. Selon le témoignage de son mari, elle avait 1 500 sauts à son actif.

Cet accident fait objet d’une enquête de police ainsi que de la Federal Aviation Administration.

Il s’agit du troisième accident mortel survenu récemment lors d’une tentative d’établir un record dans cette discipline sportive. En décembre, deux parachutistes, sautant depuis la même localité, se sont tués dans une collision entre 91 et 61 mètres d’altitude.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Coupe du Monde : le chaos des transports à Rio