DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le bon, le mauvais et l'inactif


Business

Le bon, le mauvais et l'inactif

L’an dernier, après la baisse de l’inflation à 0,7% dans la zone euro, la Banque centrale européenne en avait surpris plus d’un en abaissant ses taux d’intérêt à un niveau record. Cette semaine, en dépit d’un niveau encore plus bas d’inflation, la BCE a décidé de ne pas augmenter son aide à la reprise fragile de la zone euro.

Le terme “fragilité” est souvent cité quand on regarde les énormes différences entre les économies les plus importantes de la zone euro. Récemment l’Italie a subi un nouveau revers en établissant un nouveau record national du chômage. Et en Allemagne, le marché du travail s’améliore encore.

En France, la hausse du chômage a été parmi les causes de la défaite élèctorale du Président Hollande. Un nouveau gouvernement a été nommé pour inverser la tendance. Et à partir de maintenant la tâche de ranimer l‘économie du pays reviendra à deux ministres.

A l’autre bout du monde, le Japon a essayé de rallumer la flamme de son économie depuis un certain temps. Le gouvernement a essayé beaucoup de programmes de relance mais avec une dette publique qui grimpe à des sommets, il a du décider une augmentation de la TVA pour la première fois en 17 ans.

Tous ces sujets font partie de la nouvelle édition de Business Weekly.