DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Premier tour d'une présidentielle cruciale ce samedi en Afghanistan


Afghanistan

Premier tour d'une présidentielle cruciale ce samedi en Afghanistan

Dans les montagnes comme partout dans le pays, ce scrutin est considéré comme un test majeur pour la stabilité et la solidité des institutions. Malgré le risque de fraudes massives, huit candidats sont en lice pour succéder au président Hamid Karzaï, seul homme à avoir dirigé le pays depuis la chute des talibans en 2001 et qui ne pouvait pas se représenter pour un 3ème mandat.

Cette élection marquera la première transition démocratique du pays.

“Le peuple afghan est plus engagé que jamais à aller voter et pour plusieurs raisons. Primo, dire non aux talibans. Secondo, dire oui à la démocratie et aux élections, enfin choisir pour avoir un meilleur gouvernement”, explique cette députée.

Cet homme ne partage pas son opinion. “Les gens ont peur. Ils sont inquiets. Ceux qui vont aux bureaux de vote ne sont pas rassurés par la situation actuelle”.

195 000 membres des forces afghanes ont été déployés dans tout le pays qui est en alerte maximale selon le ministère de la Défense.

Chassés, mais pas vaincus, les talibans restent les artisans d’une violente insurrection. Ils multiplient les attaques suicides ainsi que leurs alliés ou d’autres groupes.

Une photographe de presse allemande a été tuée et sa collègue journaliste canadienne grièvement blessée alors qu’elles couvraient l‘élection dans une petite localité isolée dans l’est du pays, près de la frontière avec le Pakistan. Les deux journalistes se trouvaient au siège local de la police quand elles ont été attaquées. C’est un policier qui a ouvert le feu sur les reporters de l’agence de presse américaine Associated Press.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

La Russie arrête 25 Ukrainiens soupçonnés de terrorisme