DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quelles mesures contre la pollution liée au trafic automobile ?


u talk

Quelles mesures contre la pollution liée au trafic automobile ?

Caroline de Paris :
“La France a décidé de recourir à la circulation alternée, notamment en région parisienne, pour lutter contre la pollution atmosphérique. Est-ce une bonne chose ? Quelles sont les autres mesures susceptibles d’améliorer la qualité de l’air à long terme ?”

La réponse de Lucy Sadler, spécialiste de la qualité de l’air :
“En Europe, de nombreuses villes et zones urbaines ont du mal à respecter les valeurs-limites en termes de qualité de l’air : ces valeurs-limites ont été fixées par l’Union européenne en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé et elles visent à protéger les populations.
Les particules qui sont émises sont les polluants les plus dangereux, notamment les particules très fines qui sont rejetées par le trafic routier et en particulier par les véhicules roulant au diesel.
La plupart des villes se sont dotées d’une série de mesures qui explorent différentes pistes pour réduire la pollution liée au trafic, aux industries et au chauffage. Parmi les mesures immédiates de réduction de la pollution, le système de circulation alternée selon les numéros de plaques peut être efficace pendant un ou deux jours en vue de sensibiliser la population. Mais si le dispositif dure plus longtemps, de nombreuses familles ont deux voitures et peuvent prendre l’une ou l’autre suivant les jours ou en acheter une deuxième d’occasion si elles n’en ont qu’une.
Donc la question n’est pas : faut-il avoir des véhicules plus propres ou réduire le trafic routier ? Il faut faire les deux et si on le fait de manière durable, on aura un meilleur impact sur la pollution de l’air à long terme.
Plusieurs villes ont adopté de très bonnes pratiques en matière de trafic et de pollution atmosphérique. C’est le cas de Londres qui dispose d’une zone à faibles émissions polluantes. Une zone à faibles émissions polluantes est un périmètre urbain plus ou moins grand où les véhicules les plus polluants n’ont pas le droit de circuler. Londres a aussi un péage urbain dans l’hyper-centre pour réguler les émissions et le nombre de véhicules qui circulent dans la ville.
Autre bon exemple : Berlin qui a aussi une zone à faibles émissions tout comme Stockholm et Göteborg en Suède. Ces deux dernières localités ont également des zones de ce type et des péages urbains”.

Plus d’informations sur les zones à faibles émissions polluantes en Europe sur le site

Et si vous voulez vous aussi poser une question dans U talk, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

Quelle voie de recours pour les petits litiges ?