DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine: les dollars américains, les avions de l'Otan, les chars russes


Ukraine

Ukraine: les dollars américains, les avions de l'Otan, les chars russes

Le président américain Barack Obama a promulgué ce jeudi une loi pour allouer aux autorités ukrainiennes un milliard de dollars de garanties de crédit. Le plan d’aide avait été adopté mardi par le Congrès américain. Cette aide des Etats-Unis vise à soutenir l‘économie ukrainienne, en proie de grosses difficultés.

Par ailleurs, plusieurs ministres de pays d’Europe centrale et orientale étaient en visite ce jeudi en Lituanie, sur une base militaire où sont stationnés différents appareils de l’OTAN. L’Alliance atlantique s’est engagée à renforcer la défense des pays voisins de la Russie.

“Un des éléments clés de notre réponse à la crise avec la Russie sur l’Ukraine consiste à renforcer la dissuasion et être visible sur les lignes de front, explique Alexander Vershbow, secrétaire général adjoint de l’OTAN, également présent sur la base aérienne en Lituanie.

Mercredi, le patron de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen s’est dit très inquiet des concentrations de troupes russes à la frontière ukrainienne. Cette remarque n’a pas plu du tout à Moscou qui, en retour, a demandé à l’Alliance atlantique de dire pourquoi elle avait renforcé sa présence en Europe de l’est.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov y est allé de son commentaire ce jeudi : “Les relations entre la Russie et l’OTAN sont régies par certaines règles, que ce soit la déclaration de Rome, et l’accord de base du Conseil OTAN-Russie. Or, d’après ces textes, il ne doit y avoir aucune présence militaire supplémentaire en Europe de l’Est.”

Dernier motif de tensions, le cas des snipers qui ont opéré en février dernier à Kiev. Les autorités ukrainiennes pointent du doigt les services secrets russes et le président déchu Viktor Ianoukovitch. Moscou et le camp pro-russe accusent, eux, des mouvements nationalistes ukrainiens d‘être responsables des tueries.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etats-Unis: vers une déclassification du rapport sur la torture