DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chili: le lent retour à la normale après les secousses

Vous lisez:

Chili: le lent retour à la normale après les secousses

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de Chiliens vivent toujours dans des conditions précaires dans la région d’Iquique. Cette zone située dans le nord du Chili a été l’une des plus touchées par le fort séisme de mardi et par les violentes répliques qui ont suivi.

Certains préfèrent rester sous des tentes de peur que la terre tremble à nouveau. “On campe ici depuis plusieurs jours, explique une jeune femme. On a pris de quoi manger, mais pas question de rester dans la maison : les murs menacent de s’effondrer. On a trop peur, on a vraiment trop peur”.

Mais ces conditions de vie ont été fatales à un nouveau-né, mort de froid ce vendredi après-midi. Le bilan s‘élève donc désormais à 7 morts.

Les autorités ont promis de tout faire pour rétablir rapidement l’eau et l‘électricité. Pour les sinistrés, l’important, c’est de trouver de quoi se nourrir. Dans ce climat d’incertitude, les prix à la consommation ont tendance à s’envoler, aidés en cela par certains commerçants qui spéculent.

Selon plusieurs experts, ces récents tremblements de terre risquent d’accroître un peu plus la survenue d’une secousse très importante, d’une magnitude de 9 environ.

Le dernier “big one” à avoir touché cette région a eu lieu en 1877. Il avait été suivi d’un tsunami qui avait inondé toute la côte Pacifique.

Le Chili est situé sur une zone de très forte activité sismique.