DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Verts européens disent au revoir (et merci) à Daniel Cohn-Bendit

Vous lisez:

Les Verts européens disent au revoir (et merci) à Daniel Cohn-Bendit

Taille du texte Aa Aa

Une manifestation intitulée “Dessine-moi l’Europe” était organisée ce samedi à Bruxelles par les écologistes du Parlement européen. Il s’agissait d’un événement festif autour de Daniel Cohn-Bendit, co-président du groupe des Verts/ALE.

Le rendez-vous avait des allures de “pot de départ” pour celui qu’on surnomme “Dany”. Il termine son mandat d’euro-député, mais surtout, après vingt ans au Parlement européen, il a choisi de ne pas se représenter.

Une page se tourne donc pour le groupe des Verts, et même au-delà des rangs écologistes.

Pour autant, Daniel Cohn-Bendit reste plus que jamais attaché à un idéal européen. “Nous avons besoin d’une Europe fédérale, martèle-t-il. Nous avons besoin d’une Europe capable de faire face aux défis de la mondialisation. Il faudra, il faudrait construire cette Europe dans les années à venir”.

Avant d‘être un Européen convaincu, Daniel Cohn-Bendit a été un militant d’extrême-gauche, un des leaders du mouvement de contestation en mai 68 en France.

Dans les années 80, il adhère au parti écologiste allemand, tout en restant impliqué dans la vie politique française.

Agé aujourd’hui de 69 ans, il affirme ne pas avoir l’intention de prendre sa retraite, estimant avoir toujours son mot à dire à Paris, Berlin ou Bruxelles.

“Ce pour quoi Daniel Cohn-Bendit a toujours lutté, c’est pour une Europe tolérante, démocratique et libre, explique Rudolf Herbert, un des correspondants d’euronews à Bruxelles. En cela, il est une exception, une source d’inspiration et même une légende”.