DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Inde : coup d'envoi des plus grandes et plus longues législatives du monde


Inde

Inde : coup d'envoi des plus grandes et plus longues législatives du monde

Des législatives hors-normes pour un pays hors-normes.
Quelque 814 millions d‘électeurs indiens participent à ce marathon électoral, qui se déroule en neuf étapes et surtout jusqu’au 12 mai afin que chacun, des contreforts de l’Himalaya jusqu‘à la mer des Laquedives, ait le temps de voter.

Ces élections pourraient porter au pouvoir le chef de l’opposition, le leader nationaliste Narendra Moodi, donné favori pour succéder au parti du Congrès de la dynastie Gandhi.
De ce côté, la bataille est menée par Rahul, ici en blanc, petit fils d’Indira Gandhi.

Inquiets du ralentissement économique de l’Inde, les électeurs pourraient sanctionner le parti au pouvoir, empêtré par ailleurs dans de nombreuses histoires de corruption.

“Aujourd’hui, entre 70 et 80% des électeurs ont moins de 35 ans, et ceux-ci ne sont pas attirés par Rahul Gandhi”, explique un analyste politique. “Rahul Gandhi est le leader d’une dynastie et vice-président du parti du Congrès. Et cette dynastie qui a conduit le Congrès national indien ces soixante dernières années est en situation d‘échec. Ce Congrès dynastique semble dépérir”.

Les électeurs de six circonscriptions de l’Assam et du Tripura, deux petits États enclavés du nord-est, étaient les premiers à voter ce lundi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol MH370 : des signaux captés in extremis