DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jeunes et citoyens !

Vous lisez:

Jeunes et citoyens !

Jeunes et citoyens !
Taille du texte Aa Aa

À Prešov en Slovaquie, des jeunes ont décidé de faire entendre leur voix en créant leur propre parlement. Ils ne siègent pas, mais multiplient les actions pour inciter les habitants de leur âge à exercer leurs droits de citoyen. Ils sont étudiants pour la plupart et ont de grandes ambitions pour leur ville : ils font partie du “Parlement des jeunes”, une assemblée informelle où chacun veut prendre son sort en main.

Initiative du jour : réaliser une enquête dans la rue pour faire le point sur ce qui préoccupe les jeunes et ce qu’ils voudraient changer dans leur ville. “Ils rentrent chez eux après l‘école, ils jouent sur leur ordinateur, mais ils ne s’engagent pas vraiment”, assure l’un des membres du parlement, Peter Kmec, avant de poursuivre : “donc c’est l’une de nos missions : les pousser à s’engager et leur proposer des activités qui leur permettent de sortir de chez eux et de faire quelque chose pour la ville”.

L’un des chevaux de bataille de ce drôle de parlement, c’est aussi la lutte contre l’abstention aux élections. “Il y a beaucoup de jeunes qui ne savent même pas qu’il existe des élections européennes”, souligne Peter Kmec. “Mais on s’est aussi rendu compte que parfois, ceux qui n’ont pas encore 18 ans aimeraient bien pouvoir voter s’ils en avaient le droit”, dit-il, “ils sont aussi très favorables à un mode d‘élection par internet”.

Les actions de ces jeunes prennent toutes les formes : concerts ou encore graffitis. Alors qu’un petit groupe réalise un tag sur un banc public, le message qu’il veut faire passer – et cela peut sembler paradoxal -, c’est d’inciter à la préservation du mobilier urbain. Daniel Astary a récemment rejoint le “Parlement des jeunes”. En tant qu’entraîneur, il apprend aux enfants l’importance de l’esprit d‘équipe dans le foot. “Ce qui me rend vraiment heureux, c’est que comme moi quand j‘étais plus jeune, ils sont en train d’apprendre la discipline et un mode de vie sain”, raconte Daniel, “j’enseigne aux enfants qu’il est important d‘être fair-play. On est en train de créer un environnement positif dans la ville”, poursuit-il, “comme ça, ils n’auront pas envie de la quitter, ni de partir à l‘étranger”.

Mais très souvent, la balle est dans le camp des responsables politiques locaux : le maire reçoit régulièrement des membres de ce parlement. “Prešov est une ville très ancienne, elle a plus de 800 ans. Mais elle a un esprit jeune parce que nous avons plus de 30.000 étudiants”, précise le maire de Prešov, Pavel Hagyari. “Nous apprécions les idées du “Parlement des jeunes” et les activités culturelles et sportives qu’il organise”, dit-il, “c’est pourquoi nous lui accordons de l’importance parce que ces jeunes tissent un lien entre la jeunesse et le monde politique”.

Le “Parlement des jeunes” a reçu le soutien de la Commission européenne pour la tenue d’une série de réunions baptisées Open Voices (ou “libres de s’exprimer” en français) durant lesquelles des jeunes ont pu débattre de questions concernant la vie locale.

“Ces débats ont été lancés parce que beaucoup de jeunes expriment leurs idées et font part de leurs préoccupations, mais uniquement au sein de leur groupe d’amis et de leur famille”, indique un membre du parlement, Miroslav Karahuta. “Mais les problèmes ne sont pas réglés et leurs idées ne se propagent pas”, lance-t-il.

Peter Kmec lance de son côté un appel aux jeunes : “peut-être que vous ne le savez pas, mais des opportunités existent pour que vous puissiez participer et créer quelque chose qui peut être vraiment génial !”

“Les hommes politiques sont des gens pourris pour les jeunes”, estime Miroslav Karahuta. “Le “Parlement des jeunes” est important parce que les jeunes peuvent écouter le point de vue d’autres jeunes”, dit-il, “alors qu’ils ne veulent pas écouter les hommes politiques, qu’ils n’en ont rien à faire d’eux”.

Retrouvez Génération Y sur nos pages des réseaux sociaux.
Facebook
Twitter
Google+

Plus de generation-y