DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"La preuve" vue par Ai Weiwei à Berlin


le mag

"La preuve" vue par Ai Weiwei à Berlin

En partenariat avec

La plus grande exposition jamais consacrée à Ai Weiwei s’est ouverte à Berlin, avec un grand absent, l’artiste et dissident qui n’a pas le droit de quitter la Chine.

Parmi les oeuvres exposées cet impressionnante accumulation de six mille petits tabourets en bois aligné dans l’atrium néo classique du Martin Gropius Bau.

Gereon Sievernich, commissaire de l’exposition : “Ai Weiwei est un artiste donc il parle avec le langage artistique, que l’on appelle l’art conceptuel. Mais dans un second sens si l’on considère certaines pièces de son oeuvre on va trouver un message qu’il faut décoder, déchiffrer. Et bien sûr c’est très politique parce qu’il parle de ce qui se passe en Chine, de ce qui lui est arrivé personnellement et des relations entre la Chine et l’Ouest.”

Ai Weiwei a reconstitué cette cellule de prison, une cellule d’isolement dans laquelle il s’est lui même retrouvé en 2011. Sa détention avait d’ailleurs déclenché une levée de boucliers notamment en Allemagne où il est désormais exposé jusqu’en juillet. Une exposition intitulée “Evidence” soit “La preuve”.

Prochain article

le mag

Du podium au Museum