DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Face à la tension dans l'est, Kiev durcit le ton

Vous lisez:

Face à la tension dans l'est, Kiev durcit le ton

Taille du texte Aa Aa

Les autorités ukrainiennes durcissent le ton : les séparatistes seront traités comme des terroristes et des criminels, c’est ce qu’a décidé ce matin le parlement. Une loi prévoit des peines de prison pour ceux, comme ici à Kharkiv, qui réclament violemment l’indépendance. 70 activistes pro-russes ont été arrêtés dans cette ville lors d’une vaste opération anti-terroriste, ils avaient investi les bâtiments officiels.

Une opération, comme un signal, pour Donetsk et Lougansk, elles aussi secouée par des vélléités séparatistes. Dans ces deux villes de l’est russophone, les préfectures ont été également envahies.
“Nous espérons que les gens seront loyaux, parce que nous n’allons pas quitter cet endroit tant qu’il n’y aura pas un référendum”, déclare un jeune homme.

“Je pense qu’on aura une Ukraine unie, dit au contraire un autre, mais sous la forme d’un Etat fédéral.”

L’Ukraine affirme qu’un plan menaçant son intégrité prévoit l’invasion de troupes étrangères, scénario qu’elle n’acceptera jamais. La Russie, considérée comme la principale menace, met en garde contre les risques de guerre civile.