DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eclater le papier bulle avec de la peinture

Vous lisez:

Eclater le papier bulle avec de la peinture

Taille du texte Aa Aa

Ce qui pourrait passer pour une oeuvre classique pixelisée est en fait une oeuvre pixelisée sauf qu’en lieu est place de point numérique il s’agit d’une petite bulle du papier du même nom. Bradley Hart s’est fait une spécialité de peinture sur ce support un peu particulier. Il remplit chaque petite bulle de peinture.
Bradley Hart : “L’idée originale d’utiliser du papier bulle dans l’art vient d’une expérience avec des gardes de sécurité zélés et d’un rouleau de papier bulle oublié lors de ma première exposition solo à Manhattan en 2009. Je suis là assis et je regarde ce rouleau et je me dis ‘oh mon dieu, mais c’est ça’. Et je sais que l’idée n’est pas neuve à 100% de jouer avec cette idée du maître mot de la culture à savoir si oui ou non on doit toucher l’art. Parce c’est comme ça que commence l’art. Une peinture, une sculpture ne commence pas comme telle
elle commence comme une sculpture d’un rouleau de papier bulle et le fait de jouer avec cette idée de savoir si l’on doit ou non toucher l’art.”

L’artiste revendique 150 heures pour venir à bout d’une oeuvre après avoir passé deux trois jours à remplir les bulles avec ses seringues de peinture.

Bradley Hart : “Nous sommes vraiment dans des pixels. Donc ce que vous voyez est la représentation de quelque chose sous une forme numérique. Donc pour moi, j’aime l’idée de prendre quelque chose de hi tech et de le faire devenir low tech. Mais c’est beaucoup de travail, ça se fait à la main. J’injecte de la technologie informatique que je simplifie.”

L’oeuvre est en fait multiple puisque Bradley Hart réalise aussi une impression à parti de la peinture qui a coulé au dos de sa peinture, là où en fait les bulles sont percées.

Des oeuvres présentées actuellement dans une galerie new yorkaise.