DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce retourne sur les marchés de la dette


économie

La Grèce retourne sur les marchés de la dette

Pratiquement en faillite en 2010, la Grèce va dans les jours qui viennent, emprunter à nouveau de l’argent sur les marchés obligataires. Athènes qui ne peut émettre que des obligations à court terme : de la dette de courte durée, et pour de petits montants, a lancé une sonde mardi en empruntant avec succès 1,3 milliard d’euros d’obligations d’une durée de vie de six mois.

La dette grecque qui représente 175% de la richesse que le pays produit chaque année, est toujours considérée comme spéculative par toutes les grandes agences de notation.

Mais les investisseurs partis des pays émergents reviennent maintenant vers la zone euro et des placements plus sûrs. Et ce mouvement profite à la Grèce comme il profite aux autres pays du sud de l’Europe.

“C’est une authentique prouesse et on ne le dira jamais assez. La volte-face que l‘économie grecque a faite, il ne faut pas l’oublier, affirme William de Wiljder de BNP Paribas. Maintenant on constate une croissance positive après cinq ou six ans de contraction et d’inactivité”.

Le prochain appel au marché annoncé par Athènes devrait atteindre deux milliards d’euros sur cinq ans.

Mais ceci reste symbolique car même avec un taux d’emprunt en baisse, les conditions seront moins favorables que celles offertes par la Troïka des créanciers de la Grèce : BCE, FMI et Union européenne.

La symbolique de cette opération réside donc dans le crédit politique qu’elle peut rapporter au gouvernement Samaras à quelques semaines des élections européennes. En effet, la Grèce a déjà bouclé son plan de financement pour cette année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Allemagne : nette hausse des importations et des exportations en janvier