DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le contre-interrogatoire musclé d'Oscar Pistorius


Afrique du Sud

Le contre-interrogatoire musclé d'Oscar Pistorius

Le procès d’Oscar Pistorius fut ce mercredi une épreuve plus difficile pour le champion paralympique accusé du meurtre de sa compagne. A Pretoria, l’athlète a subi le contre-interrogatoire musclé et agressif du procureur. Ce dernier a fait diffuser cette vidéo d’Oscar Pistorius à un stand de tir. On le voit tirer sur une pastèque et s’exclamer,
“C’est plus mou qu’un cerveau humain”.

Suit alors l’attaque du procureur, qui montre une photo de la tête blonde ensanglantée de la victime.

“Vous voyez l’impact que cette munition a eu sur la pastèque? Elle a explosé, n’est-ce pas ? dit Gerrie Nel. Vous savez que c’est la même chose qui est arrivé à la tête de Reeva, elle a explosé, regardez…”

La défense s’indigne de la méthode
employée par le procureur. Oscar Pistorius, lui, fond en larmes. Mais le procureur le harcèle, le met face à ses contradictions. L’ancien champion maintient qu’il a tiré par peur, sans réfléchir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien : rien de décisif, mais les discussions avancent toujours