DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une tonne et demi d'Ivoire broyée


Belgique

Une tonne et demi d'Ivoire broyée

La Belgique a détruit une tonne et demie d’ivoire, soit les stocks illégaux saisis par les douanes au cours des 25 dernières années.
La Belgique suit ainsi l’exemple de la France et des Etats-Unis.

Les stocks de défenses ou d’objets sculptés ont été détruits par un broyeur au cours d’un événement organisé devant le musée de l’Afrique centrale de Tervuren, près de Bruxelles. Il s’agit d’envoyer “un signal fort” à la veille de discussions, prévues pour jeudi et vendredi, de l’Union européenne sur de nouvelles mesures destinées à combattre le commerce illégal d’animaux et de plantes sauvages, a déclaré la ministre belge de la Santé publique, Laurette Onkelinx.

Elle a rappelé qu’un éléphant était “tué toutes les 15 minutes dans le monde”, soit 36.500 par an, pour l’ivoire. La ministre a souligné que la Belgique emboîtait le pas à la France et aux Etats-Unis, des “pays précurseurs” qui ont détruit une partie de leurs stocks ces derniers mois, ainsi qu‘à la Chine, le plus gros consommateur d’ivoire du monde, qui en a détruit 6,2 tonnes en janvier.

La France avait détruit le 6 février, au pied de la Tour Eiffel, trois tonnes d’ivoire issues de saisies, dont près de 700 défenses d‘éléphants.

euronews avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

12.000 Casques bleus déployés en septembre en Centrafrique