DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La classe moyenne, enjeu du scrutin à Delhi


Inde

La classe moyenne, enjeu du scrutin à Delhi

Une fois n’est pas coutume, les classes moyennes sont au cœur de la campagne électorale indienne. Le scrutin, qui a débuté le 7 avril et s’achèvera en mai, se déroule aujourd’hui à New Delhi. L’occasion pour ceux que l’on qualifie ici de “ni pauvres, ni riches” de se prononcer, à l’image de Monica Jinda :
“Le citoyen lambda devrait être capable d’exercer ses droits. Nous devrions être entendus partout. Les femmes devraient se sentir en sécurité à Delhi. Il ne devrait plus y avoir de corruption. Nous espérons que ces changements auront lieu.”

La classe moyenne vote moins en Inde que les plus démunis. D’où l’intérêt que lui porte le favori, le candidat de l’opposition hindoue nationaliste, Narendra Modi. Il dépasse, et de loin, l’héritier de la dynastie Gandhi. Rahul, 43 ans, n’a pas le charisme de ses aînés d’après ses détracteurs. Reste à savoir qui séduira les électeurs de cette fameuse classe moyenne qui représente de 50 à 200 millions d‘électeurs.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

"Réélection" sans surprise de Kim Jong-Un à la tête de la Corée du Nord