DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : ultimatum voilé de Kiev, avertissement de Moscou


Ukraine

Ukraine : ultimatum voilé de Kiev, avertissement de Moscou

Les séparatistes pro-russes dans l’Est de l’Ukraine donnent du fil à retordre aux autorités intérimaires à Kiev. Hier soir, ils tenaient toujours le bâtiment de l’administration régionale à Donestk et le siège local des services de sécurité ukrainiens à Lougansk.
Le ministre de l’Intérieur a annoncé hier qu’une issue serait trouvée d’ici 48 heures et qu’il n’excluait pas un recours à la force si le dialogue politique échouait. La veille, des activistes avaient été délogés de l’administration régionale à Kharkiv, une des autres grandes villes de l’Est ukrainien.

Sur le plan diplomatique, le secrétaire d‘état américain John Kerry a parlé à deux reprises hier au téléphone à son homologue russe Serguei Lavrov. En vain.
Les Etats-Unis se montrent par ailleurs sceptiques sur l’issue d’une réunion quadripartite sur cette crise avec la Russie, l’Ukraine et l’Union européenne, la semaine prochaine.
“Je dois dire que nous n’avons pas d’attentes fortes pour ces pourparlers, mais nous pensons qu’il est très important de laisser ouverte cette porte diplomatique”, a déclaré la secrétaire d‘État adjointe américaine pour l’Europe, Victoria Nuland.

Les Etats-Unis ont une nouvelle fois accusé la Russie d‘être derrière cette agitation séparatiste dans l’Est de l’Ukraine. Le président russe, lui, a lancé cet avertissement : “j’espère que les autorités intérimaires ukrainiennes ne vont rien commettre d’irréparable”.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La crise ukrainienne plombe l'économie du pays