DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Appel à la grève contre Cristina Kirchner en Argentine

Vous lisez:

Appel à la grève contre Cristina Kirchner en Argentine

Taille du texte Aa Aa

Des autoroutes vides de voitures, remplies uniquement par le bruit des slogans et des tambours : Buenos Aires a tourné au ralenti, ce jeudi, paralysée par des manifestations anti-inflation.

Plusieurs syndicats, proches de l’opposition, avaient appelé à la grève nationale. Leur influence dans les transports a suffi à bloquer la capitale argentine qui compte 13 millions d’habitants.

“Nous débutons ce mois d’avril avec les négociations collectives salariales qui ne sont pas terminées. Il y a toujours des enseignants en grève dans sept provinces. Cette grève est donc susceptible d’ajouter de l’huile sur le feu, dans un climat social chauffé à blanc”, estime Patricio Giusto, un analyste politique argentin.

Le mouvement vise d’abord l’inflation – la hausse des prix ayant dépassé les 10% depuis le début de l’année – mais aussi plus généralement la politique de centre-gauche de Cristina Kirchner.

Les syndicats mobilisés dénoncent la baisse du pouvoir d’achat, mais aussi l’insécurité et l’interventionnisme de l’Etat.