DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cologne, capitale européenne de l'art

Vous lisez:

Cologne, capitale européenne de l'art

Taille du texte Aa Aa

Pour tous les amateurs d’art, Cologne est cette semaine le centre du monde. Depuis près d’un demi-siècle, la Foire internationale de l’art moderne et contemporain est incontournable. Cette année encore, ce sont près de 200 galeries, rassemblant des artistes venus de plus de 25 pays, qui s’offrent aux collectionneurs et autres amateurs d’art.

Seule ombre à ce splendide tableau, le passage d’une TVA de 7 à 19 % en Allemagne dictée par une directive européenne qui met fin aux avantages dont bénéficiait cette industrie.

“Cette augmentation est une véritable catastrophe. Je ne comprends pas comment l’Union européenne accepte une TVA réduite pour sauver l’industrie du livre par exemple alors que le cinéma et maintenant l’art ne peuvent plus bénéficier de tels avantages fiscaux. Considérer les galeries comme de simples vendeurs d’art est une hérésie. Notre ministre de la Culture l’a reconnu elle-même, les galeries sont un soutien indispensable aux artistes”.

L’une des oeuvres les plus onéreuses de la Foire est cette toile de Franz Marc, l’un des fers de lance de l’expressionnisme allemand.

Idem pour cette sculpture de l’artiste américain Paul McCarthy.

Autres oeuvres réservées aux millionnaires, ces peintures de l’expressionniste Ernst Ludwig Kirchner, datées des années 20, estimées chacune à plus de 2 millions d’euros.

Egalement présenté à Cologne, le sculpteur colombien Fernando Botero.

Gerhard Richter est lui considéré comme l’artiste vivant le plus cher au monde.

La Foire internationale de Cologne attend plus de 50.000 visiteurs d’ici à dimanche, jour de clôture.