DERNIERE MINUTE

L'Est de l'Ukraine continue de résister malgré l'expiration de l'ultimatum

Vous lisez:

L'Est de l'Ukraine continue de résister malgré l'expiration de l'ultimatum

Taille du texte Aa Aa

Statu quo dans l’Est de l’Ukraine.

Les bâtiments de l’administration régionale à Donetsk sont toujours aux mains des séparatistes pro-russes, malgré l’expiration, ce vendredi, de l’ultimatum lancé par les autorités de Kiev.

Les insurgés continuent de monter leurs barricades, prenant au sérieux la menace d‘être délogés par la force.

A Donetsk ou à Lougansk, ils exigent la tenue d’un référendum dans leur région pour choisir de rester en Ukraine ou d‘être rattachés à la Russie.

Le président ukrainien par intérim a tenté d’apaiser les tensions en proposant l’amnistie à ceux qui déposeraient les armes et quitteraient les bâtiments publics, sans succès pour l’instant.

Mais la contestation gagne du terrain.

A Odessa, dans le sud du pays, des milliers de manifestants ont eux aussi plaidé pour une fédéralisation de l’Ukraine, ce que refuse Kiev qui veut éviter la répétition du scénario qui a abouti à la perte de la Crimée.

Ils défilaient pour fêter l’anniversaire de la libération de la ville, à la fin de la Seconde guerre mondiale. Cette année, l’hommage s’est donc transformé en revendication.

Des pro-européens sont également descendus dans la rue, la manifestation s’est achevée par des affrontements. La police a été prise pour cible, sans que l’on sache vraiment quel camp l’a attaquée.