DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: les juges constitutionnels contrecarrent les plans d'Erdogan


Turquie

Turquie: les juges constitutionnels contrecarrent les plans d'Erdogan

La cour constitutionnelle turque a annulé une partie de la réforme judiciaire initiée par le gouvernement. Dans une décision rendue ce vendredi, les juges ont estimé que les nouveaux pouvoirs octroyés au ministre de la Justice étaient contraires à la constitution.

La réforme permettait à ce ministre d’avoir davantage de prérogatives notamment en matière de nomination des juges. Il s’agissait ainsi pour le gouvernement de renforcer son contrôle sur les magistrats en plein scandale de corruption.

Pour les médias turcs, cette décision de la cour constitutionnelle fait l’effet d’une “bombe”. “Les pouvoirs du ministre de la Justice sont révisés”, constate ainsi le quotidien Haberturk.

Pour l’opposition, c’est une bonne chose pour l’indépendance de la magistrature.

Le sujet a divisé l’opinion, jusque dans l’enceinte du parlement, où le débat a tourné à l’affrontement, comme ce fut le cas le 11 janvier dernier.

En tout cas, c’est un nouveau revers pour le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan obligé de revoir sa copie. Sa première réaction a été pour dire qu’il allait appliquer le jugement de la cour constitutionnelle, même s’il n‘était pas d’accord.
C’est exactement ce qu’il a dit la semaine dernière quand les mêmes juges de la Haute cour avait ordonné au gouvernement la réouverture du réseau social Twitter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Accident mortel sur une autoroute américaine