DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : quand la crise sème l'incompréhension dans des familles

Vous lisez:

Ukraine : quand la crise sème l'incompréhension dans des familles

Taille du texte Aa Aa

La crise ukrainienne alimente parfois l’incompréhension au sein de certaines familles. C’est le cas pour deux jeunes parents originaires de la région de Donestk, Maksym et Maria. Ils ont quitté leur ville natale pour étudier à Kiev. Ils ont un fils.

Pendant quelques mois, le Maïdan, la place de la contestation anti-Ianoukovitch a été leur seconde maison. Au grand dam de leur famille à Donestsk.

“Ils nous demandent : pourquoi vous êtes allés à Maidan, pourquoi ne pas continuer tout simplement à vivre tranquillement ?, souligne Maksym. Nous répondons que nous ne nous battons pas seulement pour nous diriger vers un développement à l’européenne, mais aussi pour notre dignité, pour la liberté, pour le droit d‘être un être humain en Ukraine”.

Aujourd’hui, le jeune couple s’inquiète des mouvements séparatistes dans leur ville natale et se demandent même si un jour leurs proches n’auront pas besoin d’un passeport pour venir les voir à Kiev.

La sociologue Iryna Bekeshkina relativise ces velléités séparatistes. “Si vous prenez le pays comme un tout, elles s‘élevaient à 5 % et sont maintenant à 10 %. Mais nous pouvons voir que ce n’est pas la majorité.”

Maksim et Maria sont persuadés qu’il n’y aura pas de conflit militaire entre l’Ukraine et la Russie. Leur principale préoccupation est d‘élever leur fils en accord avec leurs principes et leurs valeurs.

Avec notre bureau à Kiev