DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vol MH370 : l'espoir, le coût de l'espoir


Malaisie

Vol MH370 : l'espoir, le coût de l'espoir

Le balayage de l’océan Pacifique se poursuit pour localiser les boîtes noires du vol MH370 de la Malaysia airlines. La zone de recherches a été considérablement réduite et ce vendredi, le Premier ministre australien Tony Abott, dont le pays coordonne les opérations, s’est dit très confiant, même s’il a rappelé que le temps presse : “Nous arrivons au point où le signal – de ce en quoi nous sommes très confiants qu’il s’agit des boîtes noires – commence à faiblir, et nous espérons pouvoir collecter un maximum d’informations avant qu’il ne cesse définitivement.”

La source du signal en question se trouverait à plus de 4500 mètres de profondeur. C’est 600 mètres plus bas que la profondeur à laquelle a été retrouvée l‘épave du vol Rio-Paris d’Air France, en 2011. C’est dire à quel point la tâche est immense.

Par ailleurs, le coût de ces opérations de recherche bat tous les records. Il approcherait déjà les 30 millions d’euros après quasiment cinq semaines d’efforts. On arrive déjà au niveau de ce qui a été dépensé en deux ans pour retrouver l‘épave du Rio-Paris.

Le vol de la Malaysia airlines entre Kuala Lumpur et Pékin s’est volatilisé le 8 mars dernier très peu de temps après son décollage. 239 personnes dont une majorité de ressortissants chinois se trouvaient à bord. Aucun élément ne permet à ce jour d’expliquer cette disparition et le crash qui a suivi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Turquie: les juges constitutionnels contrecarrent les plans d'Erdogan