DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

ONU : Téhéran maintient son choix d'ambassadeur malgré le veto américain


Iran

ONU : Téhéran maintient son choix d'ambassadeur malgré le veto américain

Hamid Aboutalebi, sinon rien. L’Iran veut porter plainte contre le refus de Washington d’accorder un visa à son nouvel ambassadeur à l’ONU.

Le Congrès américain l’a qualifié jeudi de danger pour la sécurité nationale du fait de son rôle présumé dans la prise d’otages de l’ambassade américaine à Téhéran en 1979.

Hier, la Maison blanche a fait savoir qu’elle partageait l’avis exprimé par le vote du Congrès et qu’elle l’avait signifié à l’ONU et à l’Iran. “Nous allons dans un premier temps examiner le texte approuvé par les parlementaires et vérifier sa pertinence et sa constitutionnalité,” a déclaré son porte-parole, Jay Carney.

Cette décision menace d’entraver l’avancée des négociations sur le programme nucléaire iranien qui ont repris en novembre. Téhéran l’a en effet qualifiée de regrettable et a accusé Washington d’enfreindre le droit international.

Hamid Aboutalebi reconnaît uniquement avoir joué un rôle d’interprète auprès des otages lors de la libération de 13 d’entre eux en novembre 79. 52 autres avaient été retenus prisonniers dans l’ambassade pendant 444 jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Ebola : contrôles thermiques dans les aéroports de Guinée