DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réactions diplomatiques aux tensions dans l'est de l'Ukraine


Ukraine

Réactions diplomatiques aux tensions dans l'est de l'Ukraine

Washington estime qu’il y a une “implication” évidente de Moscou dans les attaques de groupes armés pro-russes dans des villes de l’est ukrainien. C’est ce qu’a affirmé ce dimanche l’ambassadrice américaine à l’ONU Samantha Power.

Selon elle, ce qui se passe dans l’est de l’Ukraine ressemble fortement à ce qui s’est passé en Crimée. “Dans chacune des six ou sept villes où ils sont actifs, a-t-elle dit, ces groupes font exactement la même chose. Donc sans aucun doute, cela porte les signes d’une implication de Moscou. Et si dans les prochains jours, on continue de voir ce genre d’actions, alors nous déciderons de durcir les sanctions”.

A Moscou, on dément toute responsabilité dans les troubles dans l’est ukrainien. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov a par ailleurs prévenu que tout recours à la force contre des russophones en Ukraine “saboterait les possibilités de coopération”, allusion à la réunion internationale censée se tenir jeudi à Genève.

Le secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen s’est dit très préoccupé par l’escalade des tensions.

La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a, dans un communiqué, demandé à la Russie de cesser “toute opération visant à déstabiliser l’Ukraine”.

Enfin, le patron de l’ONU Ban Ki-moon a appelé tous les protagonistes à “faire preuve du maximum de retenue”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Ukraine : situation explosive dans l'est russophone