DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : dialogue de sourds à l'ONU


Ukraine

Ukraine : dialogue de sourds à l'ONU

La Russie convoque ce dimanche une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU qui vire au dialogue de sourds. Les Occidentaux accusent le Kremlin d’avoir orchestré les tensions dans l’est de l’Ukraine. Moscou estime pour sa part que Kiev doit cesser d’utiliser la force contre son peuple. Une impasse de mauvaise augure selon l’ambassadeur britannique auprès des Nations unies.

“Les images satellite montrent qu’il y a entre 35 et 40.000 soldats russes stationnés à la frontière avec l’Ukraine, équipés d’avions de combat, de tanks, d’artillerie et d’unité de soutien logistique. Tout ceci en plus des 25.000 russes déployés illégalement en Crimée”.

Accusation inacceptable pour l’homologue russe de Mark Lyall Grant, l’ambassadeur russe auprès des Nations unies, Vitaly Churkin. “Malheureusement, on a entendu quelques accusations ridicules, non-adéquates, contre la Russie, ils disent que la Russie veut déstabiliser l’Ukraine, l‘étrangler presque, mais pourquoi n’avez-vous pas répondu à notre appel au dialogue au tout début de la crise pour aider l’Ukraine à sortir de la crise économique et politique dans laquelle elle sombrait ?”

Il s’agissait de la dixième réunion tenue par le Conseil depuis le début de la crise en Ukraine fin février et la plupart ont tourné à un affrontement stérile entre Russes et occidentaux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le GIEC tire la sonnette d'alarme