DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : un référendum national pour apaiser les pro-russes ?


Ukraine

Ukraine : un référendum national pour apaiser les pro-russes ?

Face aux explosions de tensions en Ukraine, Kiev avait promis d’avoir recours à la force ce matin, comme à Slaviansk, avant d’opter une nouvelle fois pour la voie diplomatique.
Pour tenter d’apaiser les pro-russes qui ne cessent de provoquer les autorités locales, voir de terroriser la population, comme ici à Mariupol hier où des manifestants pro-Kiev se sont vus attaqués et blessés par des hommes armés et masqués, le président par intérim Olexandre Tourtchinov a évoqué l’organisation d’un référendum national sur le statut de l’Ukraine :

“Nous ne sommes pas contre organiser un référendum. Je suis, de plus, convaincu que la grande majorité des Ukrainiens, qui serait consultée le même jour que l‘élection présidentielle anticipée, se prononcerait en faveur d’une Ukraine unie, démocratique, indépendante et inséparable.”

En attendant une éventuelle réponse des insurgés, les forces de sécurité ukrainiennes restent en état d’alerte. Elles n’ont pas bougé une fois le nouvel ultimatum expiré ce matin. Mais la proposition du président par intérim a peu de chance de débloquer la crise, car les insurgés veulent des scrutins locaux qui leur seraient plus favorables. Ils prônent la fédéralisation et non la décentralisation comme Kiev.

L’est du pays, même s’il est peuplé par une majorité de russophones, se mobilise aussi, comme à Poltava, pour soutenir Kiev et dire non à un scénario à la Crimée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les séparatistes défient les autorités ukrainiennes