DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les chars sont en marche dans l'est de l'Ukraine


Ukraine

Les chars sont en marche dans l'est de l'Ukraine

L’Ukraine et le spectre de la guerre civile : Kiev a annoncé avoir lancé une opération militaire pour reprendre aux pro-russes l’Est du pays.

Kiev aurait donc finalement choisi de répondre par la force aux séparatistes pro-russes dans l’Est du pays. Un bataillon de la garde nationale, des blindés, des hélicoptères et des soldats ont été vus ce mardi après-midi près d’Izioum. Ils se trouvaient ce mardi soir à quarante kilomètres de Slaviansk. Mais pour l’instant, aucun combat n’a eu lieu dans la ville.

Cette “opération anti-terroriste”, selon la rhétorique de Kiev, a pour but de reprendre les bâtiments officiels du Donbass, aux hommes armés qui en ont pris le contrôle la semaine dernière, notamment à Donetsk, Slaviansk ou Lougansk.

Une opération spéciale serait également en cours à l’aéroport de Kramatorsk, où des troupes ukrainiennes ont été héliportées.

Quoi qu’il en soit, la guerre des mots a bel et bien commencé. Les séparatistes qui refuseront de déposer les armes seront “liquidés”, a déclaré à la presse le général Kroutov, qui commande l’opération.

Selon lui, derrière les masques et les treillis des séparatistes se cachent en fait des forces spéciales du renseignement militaire russe, arrivées en masse dans l’anonymat.

A Lougansk, les insurgés mobilisent les troupes. Ils ont ouvert un centre de recrutement pour former “un groupe de résistance armée”, estimant que Kiev venait de leur “déclarer la guerre”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Procès Pistorius : fin de l'interrogatoire du procureur