DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mapplethorpe Rodin, confrontation parisienne

Vous lisez:

Mapplethorpe Rodin, confrontation parisienne

Taille du texte Aa Aa

Quels étaient les liens ? Quels parallèles pouvait-on établir entre le sculpteur français Auguste Rodin et le photographe new-yorkais Robert Mapplethorpe ? A Paris une exposition au Musée Rodin apporte des réponses à des questions qui pourraient paraître comme incongrues.

Hélène Pinet, commissaire de l’exposition : “Quand on pense à Mapplethorpe on pense à New York, aux années 80 à la photographie. Et quand on pense à Rodin on pense au XIXe siècle, à la sculpture à Paris. On les a rassemblés parce qu’ils avaient tous les deux une passion pour le corps humain. Les deux l’exprimaient, dans la photographie et la sculpture. Et ils avaient développé un vocabulaire commun, il était donc intéressant de les confronter ou plutôt de créer un dialogue entre ces deux artistes.”

Parfois la similitude des formes est surprenante. Mapplethorpe n’a jamais évoqué Rodin mais son éducation classique et sa proximité avec un commissaire du Metropolitan museum à New-York aurait très bien pu avoir de l’influence sur son oeuvre. Une oeuvre comme celle de Rodin marquée par une sexualité débordante.

L’expo Mapplethorpe Rodin se déroule parallèlement à la Rétrospective Mapplethorpe organisée en ce moment même, toujours à Paris, au Grand Palais.