DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : l'opération "anti-terroriste" a tourné court

Vous lisez:

Ukraine : l'opération "anti-terroriste" a tourné court

Taille du texte Aa Aa

Sous la pression de la foule, l’armée ukrainienne a rebroussé chemin.

Les quatorze véhicules blindés de l’armée ukrainienne arrivés à Ptchiolkino, à 30km de Slaviansk, sont repartis vers leur base. Humiliés, ils ont, en plus, du livrer leurs munitions à la population locale mobilisée pour leur barrer le passage.

Sergio Cantone, chef de notre bureau à Kiev :
“La contre offensive ukrainienne dans cette zone a été paralysée, c’en est
presque devenu un retournement de situation.”

Pro-russes mais pacifiques, ces hommes et ces femmes disent appartenir à la République de Donbass.

Le face à face, surréaliste, a duré de longues heures, comme si le convoi armé n’osait pas forcer le passage, comme si la foule savait qu’elle allait remporter cette bataille.

“Les gens ont peur, déclare cet habitant du village, ils ont peur pour leurs familles, leurs proches, c’est pour ça qu’ils ne veulent pas laisser passer ces véhicules de combat, ils ne veulent pas d’affrontements armés”.

Cette retraite des soldats ukrainiens constitue un véritable revers pour le gouvernement central à Kiev, qui avait juré de reprendre le contrôle des villes de l’est de l’Ukraine.

A Slaviansk, plus tôt dans la journée, six blindés ont été saisis par des militants pro-russes armés.

Et dans la dizaine de municipalités contrôlées par les séparatistes, les mystérieux hommes cagoulés et armés qui font la loi sont reçus comme des héros.