DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Sud : un mandat d'arrêt contre le commandant du ferry

Vous lisez:

Corée du Sud : un mandat d'arrêt contre le commandant du ferry

Taille du texte Aa Aa

Un mandat d’arrêt a été émis en Corée du Sud contre trois membres d‘équipage du Sewol, le ferry qui a chaviré il y a deux jours avec 475 personnes à bord.

Un matelot, l’officier qui tenait la barre au moment du drame, et le capitaine sont interrogés en ce moment par les enquêteurs.

Lee Joon-seok, le capitaine, aurait été l’un des premiers à quitter le navire… D’une voix à peine audible, il déclare sur ces images être “désolé et avoir honte”.

La plupart des passagers étaient des élèves d’un collège en voyage scolaire. Le directeur adjoint de l‘établissement, rescapé du naufrage, s’est donné la mort ce vendredi.

Les familles de disparus, au fur et à mesure que les heures passent, ont de moins en moins de chance de retrouver leurs proches, toujours bloqués pour la plupart dans le bateau immergé.

Une situation insupportable pour beaucoup de ces gens, qui cèdent à la dépression, l’hystérie ou la colère.

“Ils doivent se dépêcher de secourir les survivants, mais les plongeurs n’y vont pas, s’exclame le père d’un disparu. Après ce soir, ce sera trop tard pour les survivants” !

“Ils sont en train de mourir” ! ajoute sa soeur.

Les secours ont repêchés 28 corps, mais 268 manquent à l’appel. Des grands ballons ont été mis en place pour tenter d’empêcher que le ferry ne s’enfonce encore plus sous l’eau. Les plongeurs, eux, sont toujours impuissants à cause de la météo.