DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Election algérienne : la jeunesse crie à la mascarade


Algérie

Election algérienne : la jeunesse crie à la mascarade

Des violences ont émaillé le scrutin présidentiel de ce jeudi en Algérie.

En Kabylie, 70 personnes ont été blessées dans des heurts entre des gendarmes et des jeunes qui voulaient empêcher les habitants de voter.

Beaucoup sont complètement désabusés par cette élection :
“On est avec personne, on est avec personne, ni avec Bouteflika ni avec Benflis, s‘écrie ce jeune homme. On en a marre de ce système, on en a marre de ce pouvoir,on en a marre de tout ici en Algérie”.

L’issue de l‘élection, connue à l’avance, suscite moqueries et critiques.
“La population rejette cette élection sur le fond et sur la forme, déclare un homme. Ce n’est pas une élection, c’est une mascarade.”

Plus tôt dans la journée, Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un énième mandat, est venu voter en fauteuil roulant. Très affaibli, pouvant à peine parler, il n‘était plus apparu en public depuis presque deux ans. En 2004, son score officiel fut de 85%. En 2009, 90%.

Son ancien Premier ministre, Ali Benflis, est son principal rival.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Gracié à la dernière minute