DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gabriel Garcia Marquez, l'adieu d'un géant de la littérature


Colombie

Gabriel Garcia Marquez, l'adieu d'un géant de la littérature

C‘était sa dernière apparition publique à l’occasion de son anniversaire, début mars. Aujourd’hui, le monde entier rend hommage à Gabriel Garcia Marquez. L’auteur colombien, considéré comme l’un des plus grands écrivains du XXème siècle, a succombé ce jeudi après une infection pulmonaire. Il avait 87 ans.

Dans sa ville natale, Aracataca, comme dans tout le pays, l‘émotion est immense. “Il était le compatriote le plus admiré et le plus aimé de tous les temps” a dit le président colombien qui a décrété un deuil national de trois jours. “Je suis très affectée, très triste par la perte de Gabo”, déplore Carmen Santiago, une amie de l‘écrivain.

“Gabo”, ainsi qu’on le surnommait en Amérique latine, est décédé à son domicile de Mexico entouré de sa famille. De nombreux anonymes se sont rendus sur place pour témoigner leur affection. “Nous devons lui dire merci pour ce qu’il nous a laissé, pour tout ce qu’il nous a enseigné, il nous a montré une autre manière de voir le monde. Merci, c’est tout ce que je veux dire”, réagit cette femme.

“Cent ans de solitude”, publié en 1967, reste son oeuvre majeure et la plus connue, traduite en 35 langues et vendue à plus de 30 millions d’exemplaires. En 1982, il reçoit le prix Nobel de littérature. L’académie salue une oeuvre “où s’allient le fantastique et le réel dans la complexité riche d’un univers poétique reflétant la vie et les conflits d’un continent”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Accord de Genève sur l'Ukraine: accueil glacial sur le terrain