DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France attend le retour des journalistes ex-otages en Syrie

Vous lisez:

La France attend le retour des journalistes ex-otages en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de leur libération, la France attend ce dimanche matin le retour des quatre journalistes, ex-otages en Syrie. Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torrès ont quitté la Turquie après avoir été relâchés près de la frontière turco-syrienne dans la nuit de vendredi à samedi. Après dix mois de captivité, ils sont apparus en bonne santé.

Pour leurs proches, c’est la fin d’une longue angoisse. La libération récente de plusieurs journalistes européens avait envoyé des signaux encourageants.

Pierre-Yves Hénin, le père de Nicolas Hénin confirme : “il y avait effectivement des espoirs, des signes que peut-être un processus était enclenché qui pouvait aboutir. Mais nous savions que c‘était très difficile et nous n’esperions pas un dénouement dans ces délais”.

C‘était “une énorme surprise, une grande joie, incommensurable”, a réagit Claire Bisquerra, la soeur de Pierre Torrès.

A la radio Europe 1 pour laquelle travaillent Didier François et Edouard Ellias, l‘émotion est immense.

“On a jamais douté sur le fait qu’on les reverrait, mais on ne savait pas quand, dans quelles conditions et comment, donc là c’est un sentiment de soulagement et une profonde respiration”, a dit Fabien Namias, le directeur de la radio.

Les quatre hommes étaient aux mains du plus radical des groupes jihadistes en Syrie, l’Etat islamique en Irak et au Levant. Comme souvent dans ce genre d’affaires, on ignore les circonstances exactes de la libération.