DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Clap de fin pour le 33è festival international du film d'Istanbul


Turquie

Clap de fin pour le 33è festival international du film d'Istanbul

“Le 33è Festival International du Film d’Istanbul a pris fin après 15 jours de projection et de compétition”, explique notre envoyé spécial Wolfgang Spindler.

Sous la présidence, cette année du réalisateur iranien Asghar Farhadi, la Tulipe d’or internationale est allée au film norvégien “Blind”, du metteur en scène Eskil Vogt.

Ce film complexe est centré sur une femme devenue aveugle qui doit reconstruire sa vie.

“Au début, c‘était juste l’idée de la cécité, de pouvoir la montrer au cinéma. Que l’on peut jouer avec elle, qu’on peut la montrer comme quelque chose de presque ludique. J’ai rencontré des gens qui ont perdu ce côté-là, je me suis beaucoup documenté et cette tragédie humaine a bien sur été intégrée à l’histoire”, explique Eskil Vogt, le réalisateur.

Autre lauréat dans la catégorie, Tulipe nationale cette fois, le film turc “I Am Not Him” du réalisateur Tayfun Pirselimoğlu. L’histoire évoque un homme d‘âge moyen qui répond à une femme dont le mari est en prison. L’homme prend l’identité du mari emprisonné. Le long-métrage a également obtenu les prix de la meilleure musique et du meilleur scénario.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les orthodoxes de Russie, d'Ukraine et d'Egypte célèbrent Pâques sur fond de tensions