DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : La trêve mise à mal


Ukraine

Ukraine : La trêve mise à mal

La ville de Slaviansk impose un couvre-feu après les échanges de tirs qui ont fait au moins trois morts dans l’Est de l’Ukraine. Ici, les séparatistes pro-russes refusent de rendre les armes et donc de se plier au fragile accord conclu jeudi à Genève entre Kiev et Moscou en présence des délégations américaines et européennes.

“J’aimerais m’adresser aux dirigeants de la Fédération de Russie, et plus particulièrement à Vladimir Poutine. Nous vous supplions de nous aider. Si vous ne pouvez envoyer des troupes pour maintenir la paix, alors aidez nous en nous envoyant des armes, ou par n’importe quel autre moyen possible”, a déclaré hier le maire auto-proclamé de Slaviansk, Vyacheslav Ponomaryov.

Hier matin les séparatistes affirment avoir été attaqués par des milices nationalistes ukrainiennes. Secteur Droit, le groupe d’extrême droite incriminé, nie toute implication. Seule certitude, ces violences mettent à mal une trêve fragile dans l’Est de l’Ukraine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le calvaire des otages français