DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Plateforme internationale de danse de Beyrouth, 10e édition

Vous lisez:

La Plateforme internationale de danse de Beyrouth, 10e édition

Taille du texte Aa Aa

Au programme de la Bipod cette année, dix spectacles prestigieux organisés par le Maqamat Dance Theater en partenariat avec le Festival de Beiteddine.

Cette plate-forme internationale de danse est l’un des festivals du genre les plus importants du Moyen-Orient. S’y retrouvent des de compagnies mondialement connues. Elles viennent notamment de Norvège, de Belgique, de Grande-Bretagne, du Maroc, d’Australie, de France, de Suisse et du Liban.

Au cœur des représentations, le corps et la genèse du mouvement. “Il ne s’agit pas que de danse, mais de notre vie, et de la façon dont nous voyons notre corps et comment nous le traitons. Cela traite de la perception du corps sur scène, mais aussi du corps dans la vie elle-même. Quelle est l’essence de ce corps et comment pouvons nous le manier”, explique le chorégraphe Omar Rajehaussi directeur du festival. La compagnie anglaise Russell Maliphant a ouvert ce Festival avec sa performance “Still Current”.

La compagnie anglaise Russell Maliphant a ouvert ce Festival avec sa performance “Still Current”. Le mariage du mouvement et de la lumière est toujours au centre des créations du chorégraphe Maliphant adepte d’une danse contemporaine pas toujours évidente à présenter sur la scène libanaise.

“Dans cette performance, il y a beaucoup d’hommes et de femmes en contact étroit. Nous avons beaucoup discuté de cela, de la façon de mettre en scène et comment l’ensemble serait accepté par le public”, dit un danseur de la troupe.

L’un des points forts de l‘événement reste “Heureux comme Larry”, de Shaun Parker. La compagnie de danse australienne livre ici un spectacle ludique et dynamique. Elle combine ballet, breakdance, roller et danse contemporaine ou sa définition savoureuse du bonheur.

La Bipod, 10e édition dure jusqu’au 27 Avril.