Brésil : les favelas de Rio restent en ébullition

Access to the comments Discussion
Par Joël Chatreau
Brésil : les favelas de Rio restent en ébullition

<p>A moins de deux mois de la Coupe du monde de football au Brésil, la police, mise en place spécialement dans les favelas pour les pacifier, semble au contraire attiser la colère des Brésiliens les plus pauvres. L’<span class="caps">UPP</span> (Unité de police pacificatrice) multiplie en effet les “bavures” tragiques à Rio de Janeiro. Elle est soupçonnée d’avoir tué trois habitants d’une favela du quartier de la célèbre plage de Copacabana. Un danseur de 25 ans, Douglas Rafael Pereira, qui était très populaire parmi les jeunes, a été retrouvé mort mardi après-midi dans les locaux d’une crèche. Selon son entourage, il aurait été battu à mort par des policiers de l’<span class="caps">UPP</span> qui le prenaient pour un trafiquant de drogue. Puis, au cours des émeutes qui ont suivi, un déficient mental de 27 ans a été tué d’une balle en pleine tête. La chaîne de télévision brésilienne Globo a annoncé qu’un enfant de 12 ans était également mort pendant les émeutes. </p> <p>Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances controversées de la mort du jeune danseur, mais la police de Rio évoque déjà “une chute” comme possible cause du décès. Cela n’est pas fait pour apaiser les esprits, et des organisations de défense des droits de l’Homme appellent la population des favelas à manifester. “Quelle est cette Coupe du monde qui s’abreuve du sang de jeunes innocents ?” questionne une militante des droits de l’Homme. Pendant les funérailles de Douglas Rafael Pereira jeudi après-midi, des centaines de personnes ont traité les policiers d’assassins.</p> <p><div class="storify"><iframe src="//storify.com/euronews/nouvelle-bavure-tragique-dans-les-favelas-de-rio/embed?header=false&border=false" width="100%" height=750 frameborder=no allowtransparency=true></iframe><script src="//storify.com/euronews/nouvelle-bavure-tragique-dans-les-favelas-de-rio.js?header=false&border=false"></script><noscript>[<a href="//storify.com/euronews/nouvelle-bavure-tragique-dans-les-favelas-de-rio" target="_blank">View the story "Brésil : des mesures promises après les meurtres à Rio" on Storify</a>]<h1>Brésil : des mesures promises après les meurtres à Rio</h1><h2></h2><p>Edité par <a href="https://storify.com/euronews">euronews</a>· Thu, Apr 24 2014 04:35:44 </p><div>Twitter / fposati: #periscopio Gli scontri nella ...fposati</div><div>A la suite de la révolte des habitants de la favela du quartier de Copacabana à <b>Rio de Janeiro</b>, déclenchée par la mort d'un jeune danseur et animateur de télévision, le gouverneur de Rio et le ministre régional de la Sécurité publique ont dû faire un point sur la situation mercredi soir. <div>Le ministre, <b>José Mariano Beltrame</b>, a révélé que "le corps de la victime a été perforé par une balle et que le tir a été mortel".</div><div>Le gouverneur,<b> Luiz Fernando Pezao</b>, a promis "de prendre des mesures appropriées" dès réception des conclusions de l'enquête sur le meurtre. </div></div><div>FOTO Govr. @LFPezao, prefeito @rodrigoptneves e sec. de @SegurancaRJ, José Mariano Beltrame, conversam com a imprensa http://t.co/rU3jhu7TKXGoverno do Rio</div><div><b>Douglas Rafael Pereira</b>, surnommé "DJ", était adoré, en particulier des jeunes vivant dans la favela, et faisait leur fierté car il animait un programme de danse sur la chaîne de télévision Globo.  </div><div>#Copacabana tem protesto e tiroteio após morte de dançarino do programa Esquenta em favela http://t.co/B5FpyDx219 http://t.co/yIVz97z0asGlobo</div><div>La mère du jeune de 25 ans,<b> Maria de Fatima da Silva</b>, qui est aide-soignante, témoigne : "C'est comme si on l'avait transpercé avec un objet en fer et comme si on l'avait traîné contre les murs". Elle s'exprime dans la vidéo ci-dessous :</div><div>#sbtbrasil Dançarino morre baleado em favela do Rio de Janeiro http://t.co/1kgdTAeXuK http://t.co/WTEIu4BmQKSBT Jornalismo</div><div>La principale crainte des autorités brésiliennes est que la grande fête du football soit gâchée par la violence lors de la Coupe du monde qui débute le 12 juin prochain. On peut les comprendre en voyant les photographies suivantes, dignes d'un film noir, qui ont été prises durant la nuit de mardi à mercredi dans la<b> favela de Pavao-Pavaozinho</b>, sur les hauteurs de Copacabana à <b>Rio</b>. </div><div>Imágenes de la violencia en una favela de #RíodeJaneiro http://t.co/0G88uFpJwY http://t.co/WcR8nuGdbm24h</div><div>Le "Bope", la police d'élite du Brésil, armée notamment de fusils mitrailleurs, est venue en renfort de l'Unité de police pacificatrice (UPP) lorsque les manifestations ont dégénéré. Des jeunes de la favela avaient érigé des barricades puis y avaient mis le feu.  </div><div>Brazil troops enter Rio favela http://t.co/jtcfnJ6KjP via @YahooNews http://t.co/BPEA7WolhKAgence France-Presse</div><div>Durant les violents affrontements à Rio, deux autres habitants sont tombés sous les balles de la police, selon des témoins : un jeune de 27 ans, considéré comme déficient mental, et un enfant de 12 ans, comme l'explique un reporter de la télévision brésilienne dans la vidéo ci-dessous. </div><div>Protesto no Pavão pela morte de jovem de 12 anos!riowebtv1</div><div>La victime de 27 ans s'appelait Mateus. Sa mère adoptive a confié à l'Agence France Presse : "Je voudrais la justice, mais la justice n'est pas faite pour les pauvres".</div><div>Rio de Janeiro, scontri in una favela: un morto - http://t.co/P9FxNNMNoo http://t.co/wUyhcdFOvBSudTv Battipaglia</div><div>Les images qui suivent, captées dans les rues de la favela du quartier de Copacabana, ressemblent à des images de guerre. Depuis 2009, le gouvernement brésilien a pourtant installé dans les bidonvilles des grandes villes une quarantaine d'unités de police, dite "pacificatrice", afin de contrer la violence en prévision du Mondial de football.  </div><div>Rio de Janeiro, scontri in una favela: un morto http://t.co/9byti1FUdz http://t.co/ZdFAmn2h0Vla Repubblica</div><div>#Brasile: immagini delle proteste scoppiate nella favela Pavao-Pavaozinho di #Rio http://t.co/UNzVo9EYZhFrancesco Guttuso</div><div>Rio de Janeiro, scontri in favela: trentenne muore colpito alla testa http://t.co/xpnMIztBPB http://t.co/aJVS4MshgUTgcom24</div><div>#Brasil Violentos disturbios por la muerte de un joven en una favela en Río http://t.co/n6hIkC2XSQ http://t.co/mhi0e1Ir4C24h</div><div>Residentes de una favela en Rio protestaron por la muerte de un hombre joven, culpan a la policía #Brasil http://t.co/GTqE2BO9qX15MBcn_int</div></noscript></div></p> <p><a href="http://fr.euronews.com/2014/03/20/choc-au-bresil-une-voiture-de-police-traine-derriere-elle-une-femme-blessee/">La police de Rio n’en est pas à ses premières bavures</a></p> <img src="https://static.euronews.com/articles/238390/125x95_joel-chatreau-euronews-2.jpg" alt="" />