DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moscou et Washington se livrent à une périlleuse guerre des mots


Ukraine

Moscou et Washington se livrent à une périlleuse guerre des mots

Les accords sur l’Ukraine conclus à Genève semblent à présent balayés. La Maison Blanche étudie actuellement une requête de ses alliés pro-Occidentaux à Kiev qui demandent une aide armée. En attendant, les Américains se mobilisent dans leur base située en Pologne. Le message est clair, et la réponse de Moscou ne s’est pas fait attendre.

“Si nous sommes attaqués, nous répondrons. Si nos intérêts sont attaqués directement comme ils l’ont été en Ossétie du Sud par exemple, je ne vois pas d’autre solution que de répondre, dans le respect du droit international. Une attaque contre les citoyens russes est une attaque contre la Russie”, prévient le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Moscou accuse Washington d’orchestrer la politique du gouvernement intérimaire ukrainien. Accusations qui amusent la porte-parole du Département d‘État américain, Jen Psaki. “De nombreuses affirmations du chef de la diplomatie russe sont risibles. Elles ne sont pas basées sur ce qui se passe sur le terrain. Les actions du gouvernement ukrainien sont une réponse légitime d’autorités qui répondent en à des agressions illégales, à la saisie de bâtiments dans quelques villes de l’Est de l’Ukraine.”

Washington accuse pour sa part la Russie de piloter le soulèvement de séparatistes pro-russes dans plusieurs villes de l’Est de l’Ukraine. Kiev a annoncé mardi une nouvelle opération qualifiée d’anti-terroriste pour déloger les sécessionnistes, sans grand succès pour le moment.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La réconciliation palestinienne freine les négociations avec Israël