DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Arabie saoudite : nouvelles contaminations par le coronavirus MERS


Emirats Arabes Unis

Arabie saoudite : nouvelles contaminations par le coronavirus MERS

Les pays de la péninsule arabique sont en proie à la multiplication des infections par le coronavirus MERS.

Un virus de la même famille que le SRAS, le Syndrome respiratoire aigu sévère : moins contagieux mais plus mortel.

Ce mercredi, quinze nouvelles infections ont été annoncées par le ministère saoudien de la Santé.

Les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite sont les pays les plus touchés par ces contagions.
En Arabie saoudite, 287 cas ont été recensés depuis septembre 2012.
85 personnes y ont deja succombé.

“Dans la plupart des cas, observe le médecin Ram Mohan Shukla, les personnes infectées souffrent déjà d’autres maladies.
Maintenant, nous ne savons pas comment ces personnes ont été infectées, c’est une inconnue.
Mais quand ces gens viennent à l’hôpital, ou s’ils restent à la maison, ils sont contagieux pour ceux qui sont en contact pendant un long moment avec eux, même s’ils ne souffrent pas du coronavirus MERS.”.

Les autorités saoudiennes communiquent très peu sur le sujet, ce qui n’est pas de nature à rassurer la population.

“J’ai vraiment peur, témoigne une jeune femme dans les rue de Dubaï. Ils devraient nous donner plus d’informations, sur les mesures de sécurité à prendre et sur la manière de se protéger de ce virus.”

Les autorités sanitaires locales affirment que la situation n’a pas encore atteint le stade de l’épidémie.On ne connaît toujours pas la cause du coronavirus MERS.

“Si les études concluent finalement que les dromadaires sont bel et bien à l’origine du virus, cela risque d‘ébranler culturellement le Golfe, commente notre correspondant à Dubaï. Car ici, les dromadaires sont élevés comme des animaux domestiques, alignés sur des champs de course qui, du mois septembre au mois de mars, forment une des traditions sportives la plus ancrée de la région”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deuxième offensive des forces ukrainiennes contre Slaviansk