DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La NBA en émoi suite aux propos racistes supposés du patron des Clippers


Etats-Unis

La NBA en émoi suite aux propos racistes supposés du patron des Clippers

Le monde de la NBA ne tourne plus très rond ces jours-ci à Los Angeles. Une conversation téléphonique supposée entre le propriétaire des Clippers, Donald Sterling, et sa petite-amie a été publiée sur internet.

On y entendrait le milliardaire reprocher à Vanessa Stiviano d’avoir posté une photo d’elle avec Magic Johnson sur les réseaux sociaux.

“Tu peux coucher avec des noirs mais pas les amener à mes matches”, dit l’homme dans l’enregistrement, qui n’a pas encore été authentifié.

L’affaire a pris une dimension nationale car Barack Obama lui-même a réagi. “Lorsque des ignorants se vantent de leur ignorance, il n’y a pas grand chose à faire sinon de les laisser parler”, a déclaré le président américain lors de sa visite en Malaysie.

Magic Johnson, la légende des Lakers, s’est montré indigné sur Twitter et a fait savoir qu’il n’assisterait plus à un match des Clippers tant que Sterling en serait le président.

Nul ne sait comment cette conversation privée a été enregistrée et qui l’a remise au magazine people TMZ.

La direction des Los Angeles Clippers a invoqué une vengeance ourdie par Vanessa Stiviano.

Déjà condamné pour discrimination contre des afro- et des hispano-américains, Donald Sterling a fait savoir dans un communiqué que cette conversation “ne reflétait en rien ses croyances”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Corée du Sud : après le naufrage, la démission du Premier ministre