DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Premier musée à Hong Kong sur les évènements de Tiananmen


Chine

Premier musée à Hong Kong sur les évènements de Tiananmen

Hong Kong braque les projecteurs sur la répression des manifestations sur la place Tiananmen à Pékin dans la nuit du 3 au 4 juin 1989. Un musée dédié à cet épisode sanglant, qui aurait fait plusieurs milliers de morts, a été inauguré ce samedi. C’est une première en Chine où Hong Kong bénéficie d’un statut de semi-autonomie.

“ Ici, j’apprends qu’elle a été la situation au jour le jour des étudiants, indiquait Kitty Kau, une résidente, qui a grandi en Chine continentale. À l‘époque, nous ne savions pas ce qui se passait. Tout ce que nous savions, c’est que les étudiants faisaient un scandale et nous pensions que ce n‘était pas très approprié. Mais je sais maintenant que ce n‘était pas vrai. La vérité, c’est que les étudiants se battaient pour la démocratie et la liberté”.

Des dizaines de Chinois ne supportant pas l’existence d’un tel musée ont manifesté. Ils qualifient de traîtres ceux qui l’ont fondé, à savoir les membres de l’Alliance de soutien des mouvements patriotiques et démocratiques de Chine. L’un d’eux, Chiu Tze-Ling, accusait les Etats-Unis et l’Alliance d’avoir alimenté les manifestations en Chine continentale “de telle façon que les émeutes ont duré pendant longtemps et se sont propagées dans tout le pays. Si le gouvernement central n’avait pas empêché le chaos, la Chine d’aujourd’hui n’existerait pas.”

Mais les protestataires n’ont pas pu empêcher de nombreux visiteurs, venus notamment de Chine continentale, d’assouvir leur soif de vérité et de savoir.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Naufrage du ferry : le Premier ministre sud-coréen démissionne