DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libération de l'un des observateurs de l'OSCE à Slaviansk

Vous lisez:

Libération de l'un des observateurs de l'OSCE à Slaviansk

Taille du texte Aa Aa

L’un des observateurs européens retenus à Slaviansk a été libéré. Les négociateurs de l’OSCE ont pu repartir avec leur collègue de nationalité suédoise, qui souffre de diabète, d’après une porte-parole des insurgés. Une libération qui n’a pas été filmée.

Sept observateurs restent donc aux mains des séparatistes pro-russes ce dimanche soir ainsi que trois Ukrainiens.

Les membres de la délégation de l’OSCE ont été capturés vendredi. Les séparatistes ont accepté que le chef du groupe s’exprime devant la presse.

“On ne nous a pas touchés”, a assuré, l’air grave, Axel Schneider, le chef allemand du groupe, sans que l’on puisse savoir si ses déclarations n’ont pas été dictées par les insurgés. “Nous ne savons pas quand nous rentrerons dans nos pays, retrouver nos familles”, a-t-il ajouté.

D’autres images diffusées par les séparatistes pro-russes sont elles beaucoup plus choquantes. Elles montrent trois hommes détenus dans des conditions inhumaines. Il s’agirait de trois officiers ukrainiens. L’un d’eux a le visage en sang, recouvert de ruban adhésif. Leurs yeux sont bandés. Leurs mains menottées. Ils ne portent pas de pantalon et ne peuvent pas bouger de leur chaise.

Ces prises d’otage ces derniers jours reflètent une escalade dans la crise ukrainienne, en particulier à Slaviansk, qui échappe depuis plusieurs jours au contrôle de Kiev.

Le leader séparatiste et maire autoproclamé de Slaviansk réfute, d’ailleurs, le terme d’otage. Les observateurs sont tantôt des “prisonniers de guerre”, tantôt des “invités”, selon lui.