DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pfizer étudie d'autres possibilités pour racheter son concurrent AstraZeneca


entreprises

Pfizer étudie d'autres possibilités pour racheter son concurrent AstraZeneca

C’est ce qu’on appelle une opération hostile : deux fois déjà que le géant pharmaceutique américain Pfizer a essuyé un refus de la part du britannico-suédois AstraZeneca pour son offre de rachat.

Pfizer a révélé lundi avoir fait début janvier 2014, une proposition de rachat de 71 milliards d’euros à AstraZeneca, ajoutant qu’une deuxième approche avait été faite le 26 avril.

D’un côté Pfizer passe en revue les options dont il dispose encore et de l’autre AstraZeneca explique qu’il a toujours refusé d’ouvrir des négociations car je cite : “cela n’en valait pas la peine en l’absence de proposition concrète et attrayante”.

La première offre de Pfizer en janvier représentait une augmentation de 30% par rapport au cours de l’action AstraZeneca de l‘époque.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Alstom a-t-il un avenir européen avec Siemens ?