DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après les Etats-Unis, l'UE sanctionne à nouveau Moscou

Vous lisez:

Après les Etats-Unis, l'UE sanctionne à nouveau Moscou

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne gèle les avoirs et interdit de visa 15 nouvelles personnalités russes et ukrainiennes pour leur rôle dans la crise, mais s’abstient de sanctions à l’encontre d’entreprises russes.

Sur cette liste, figurent notamment Dmitri Kozak, vice-premier ministre en charge de l’application de la politique d’Etat avec un regard sur le développement social et économique des régions et qui a préparé les JO d’hiver de Sotchi, la vice-présidente de la Douma d’Etat, Loudmila Chvetsova, et le chef d‘état-major des forces armées russes, Valeri Guerassimov, qui est présenté comme “responsable du déploiement massif des troupes russes le long de la frontière avec l’Ukraine et de l’absence de désescalade”.

La liste européenne comporte désormais 48 noms.

Hier, les Etats-Unis ont aussi sanctionné sept nouvelles personnalités russes proches du président Poutine et 17 sociétés.
Pour cet analyste, il y a un problème dans l’approche de l’administration Obama qui combine, selon lui, des sanctions pas assez fortes à une rhétorique très irritante, très provocante pour Moscou, ce qui ne rendra pas la Russie très accommodante pour la résolution de la crise, voire provoquera une escalade de la part du Kremlin.

Pour l’heure, l’impact des sanctions n’est pas vraiment visible, en tout cas, la bourse de Moscou a ouvert à la hausse. L’action du groupe pétrolier Rosneft, dont le PDG, Igor Setchine, un proche de Poutine, figure sur la liste américaine, perdait toutefois 1,7% à la mi-journée.