DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alstom privilégie General Electric, Siemens fait monter les enchères

Vous lisez:

Alstom privilégie General Electric, Siemens fait monter les enchères

Taille du texte Aa Aa

General Electric a les faveurs d’Alstom. Le conseil d’administration du groupe français va recommander à ses actionnaires l’offre de son concurrent américain pour le rachat de sa branche énergie pour plus de 12 milliards d’euros. Il ne ferme pas pour autant la porte à d’autres propositions dont celle de Siemens. Le groupe allemand a amélioré son offre en proposant de lui céder en plus son secteur trains. “Tous les investisseurs étrangers, qu’ils soient américains, allemands, sont bienvenus”, a déclaré le Premier ministre Manuel Valls. “Nous devons bâtir des grands groupes à taille européenne, à taille mondiale” a-t-il dit.

Ce dossier est sous haute surveillance de l‘État français. Paris s’inquiète du sort des activités ferroviaires d’Alstom et entend défendre l’emploi. Arnaud Montebourg, le ministre de l‘Économie souhaite un partenariat équilibré entre Alstom et un partenaire industriel et non pas une absorption pure et simple. Il affirme étudier la question d’une entrée temporaire de l‘État dans le capital d’Alstom à la demande des syndicats.

La division énergie, qui emploie 65.000 personnes dans le monde, dont près de 9.000 en France, et représente environ 70 % du chiffre d’affaires d’Alstom.