DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Regain de violence à Rio à moins de 2 mois de la Coupe du monde


Brésil

Regain de violence à Rio à moins de 2 mois de la Coupe du monde

La mort d’un jeune, abattu par la police, a mis le feu aux poudres à Rio de Janeiro. Les forces de l’ordre affirment avoir agi en légitime défense. Les riverains n’y ont pas cru, surtout après un autre décès, le matin-même, d’une femme de 72 ans dans des circonstances qui restent à déterminer.

Un groupe de jeunes en colère a ensuite incendié plusieurs autobus.

“Des manifestations peuvent avoir lieu, si elles se déroulent dans le calme, sans qu’il y ait de casse”, estime l’entraîneur de l‘équipe nationale de football, Luiz Felipe Scolari. “C’est la démocratie, une situation sociale. Tout le monde a le droit de protester contre untel ou untel, mais je ne suis pas sûr que ce soit le moment opportun pour le faire”.

Ces incidents se produisent quelques jours après les émeutes qui ont secoué Copacabana après le décès d’un jeune danseur attribué à la police, originaire de la favela de Pavao-Pavaozinho qui surplombe ce quartier touristique.

Pour tout savoir sur le meurtre du jeune danseur brésilien

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le bilan s'alourdit aux Etats-Unis après le passage de tornades meurtrières