DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cocorico comédie !

Vous lisez:

Cocorico comédie !

Taille du texte Aa Aa

La comédie française, salut du cinéma français ? En tout cas, ce début d’année 2014 semble le montrer clairement. Les trois plus gros succès au box-office français, toutes nationalités confondues, sont en effet trois films français, et tous des comédies. Supercondriaque de et avec Dany Boon a largement dépassé les cinq millions d’entrées, alors que les Trois frères des Inconnus tourne autour des 2 millions, reléguant aux places d’honneur (moins de 2 millions d’entrées) Noé, 300, Captain America et même Lego et Rio 2. Et un troisième film, lui aussi une comédie, est en train de détrôner Supercondriaque: Qu’est-ce qu’on a fait au Bon dieu ? vient en effet de réaliser un démarrage canon en réalisant une première extraordinaire avec 1,7 millions d’entrées, deuxième démarrage de l’année et un bien meilleur ratio spectateurs/nombre de salles que la comédie de Dany Boon.

Un phénomène de fond

Ces scores exceptionnels permettent aujourd’hui au cinéma français d’être en bonne santé financière, et ces comédies ne sont pas seulement des succès domestiques, mais souvent aussi de bons succès à l‘étranger, notamment dans les pays francophones.
Mais ces comédies qui cassent la baraque (littéralement des “blockbusters“) en ce moment n’ont rien d’un épiphénomène, c’est même une récurrence avérée dans l’histoire du cinéma français depuis plus de trente ans. Jugez-en plutôt : depuis 1978, sur les dix plus gros scores de tous les temps en France, 7 sont des comédies bleu-blanc-rouge ! Bienvenue chez les Ch’tis, en deuxième position de ce classement All Stars a même flirté il y a cinq ans avec le plus gros succès de tous les temps du cinéma mondial, Titanic, le record ne lui échappant que des quelques dizaines de milliers de places.Intouchables (2011) arrive lui aussi dans le tiercé de tête, coiffant Avatar, l’autre film multi millionnaire de James Cameron pour frôler les 20 millions d’entrées. Arrive ensuite en ordre décroissant Astérix: Mission Cléopâtre,Les Visiteurs, Les Bronzés 3, Taxi 2, et Trois hommes et un couffin. Seul Le Roi Lion, en compagnie des deux films de Cameron, rentre dans ce Top 10. Et la plupart de ces films se sont aussi très bien exportés à l‘étranger, générant des centaines de millions de recettes à travers le monde (425 pour les seul Intouchables) et souvent été l’objet d’adaptation dans de nombreux autres pays.

Différences et racisme ordinaire, la base de la rigolade

En attendant Barbecue, avec l’inévitable Franck Dubosc, c’est bien Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? qui est en train de devenir le film-phénomène de ce début d’année. Le film de Philippe de Chauveron à qui l’on doit aussi l’excellent Neuilly sa mère sur un jeune beur qui se retrouve chez sa tante mariée à un bourgeois du 92, a visiblement trouvé une nouvelle fois la bonne recette pour faire rire toute la France, de 7 à 77 ans (minimum) avec cette comédie bonne enfant qui se joue du racisme ordinaire grâce au couple Chantal Lauby-Christian Clavier (qui revient enfin dans un film potable) qui a quatre filles mariées respectivement à un juif, un arabe, un chinois, la petite dernière étant fiancée à un catholique… mais noir !

Cette utilisation des contraires et des oppositions raciales ou culturelles est à la base des plus grands succès français de ces dernières années (Intouchables et les Ch’tis entre autres), et montre s’il en était besoin que les français sont décidément un peuple difficile à suivre : le Front National n’a jamais été aussi haut, le communautarisme jamais aussi vigoureux et, dans le même temps, les personnalités préférées de nos compatriotes sont Omar Sy, Yannick Noah, Dany Boon ou Jamel Debbouze… Et si c’était aussi cela l’exception française ?