DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour sur la carrière de Bob Hoskins

Vous lisez:

Retour sur la carrière de Bob Hoskins

Taille du texte Aa Aa

C’est en incarnant le détective privé Eddie Valiant dans “Qui veut la peau de Roger Rabbit ?” qu’il avait conquis le cœur du public, et dans “Mona Lisa” de Neil Jordan qu’il s‘était fait une place dans celui de la critique.

Bob Hoskins est décédé ce mardi, d’une pneumonie, à 71 ans, au terme d’une carrière auréolée de succès.

L’acteur anglo-américain avait obtenu de nombreuses récompenses, notamment un prix d’interprétation à Cannes, un Golden Globe et un Bafta pour son rôle dans “Mona Lisa”.

Au total, Bob Hoskins aura tourné dans plus de soixante-dix films en quarante années de carrière.

Jude Law ne tarit pas d‘éloge à son égard. Les deux hommes avaient joué ensemble dans “Stalingrad” de Jean-Jacques Annaud.

“C’est très triste. C‘était un acteur brillant et un homme charmant, un grand esprit. Il va beaucoup nous manquer”, estime Jude Law.

Outre Nikita Khrouchtchev dans “Stalingrad”, Bob Hoskins a incarné de nombreux personnages historiques comme le Pape Jean XXIII, Winston Churchill ou Benito Mussolini.

Mais aussi des personnages iconoclastes comme Monsieur Mouche dans “Hook ou la revanche du capitaine Crochet”.

C’est dans “We want sex equality” (Made in Dagenham en anglais) de Nigel Cole en 2010 qu’il avait fait sa dernière apparition remarquée au niveau international.

Atteint de la maladie de Parkinson, il avait mis un terme à sa carrière deux ans plus tard.